23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Les espèces > Observées (en bord de mer) > Astérie bossue (étoile de mer)

Astérie bossue (étoile de mer)

Asterina gibbosa

Dernière mise à jour le mercredi 2 octobre 2013



Astérie bossue

Voilà un drôle de petit animal que l’on a quelquefois du mal à découvrir ; celui-ci je l’ai trouvé sur une algue !

- l’astérie bossue ne dépasse pas, en théorie, 5 cm de diamètre.

- sa couleur varie, suivant son environnement et sa nourriture, du beige clair au vert foncé ; elle est presque toujours marbrée comme celle-ci.

- elle vit sur les côtes rocheuses, notamment dans l’Atlantique et dans la Manche Ouest (jusqu’aux îles Britanniques) et même dans le sud de la Méditerranée ; elle est absente dans l’est de la Manche et en mer du Nord.

- elle pond ses oeufs sous les rochers ; ces oeufs libèrent de minuscules juvéniles.

- l’astérie bossue vivrait environ 7 ans.

- comme la plupart des étoiles de mer, elle se nourrit de charognes.
Voir le "Guide des bords de mer"



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP