18 janvier : Cargo pollueur. L’armateur condamné à un million d’euros17 janvier : Brest. Une nouvelle identité visuelle pour le Shom11 janvier : Pêche. Le poisson tué à la japonaise à Quiberon 2 janvier : Dans le bassin d’Arcachon, des producteurs d’huîtres traditionnelles lancent une pétition contre les huîtres de laboratoire1er janvier : www.Manger-la-mer.org vous présente ses meilleurs voeux pour l’année 2017Décembre 2016 : Réveillon : une huître sur trois est "artificielle"Décembre 2016 : Florent Tarbouriech implante en Espagne son procédé d’"huîtres solaires"Décembre 2016 : Ostréiculture. Des « huîtres espionnes » pour déjouer les voleursDécembre 2016 : Huîtres d’Étel. « Ni trop salées, ni trop iodées »Décembre 2016 : Coquilles de la rade. Tous ne jouent pas le jeuDécembre 2016 : Fêtez Noël à Océanopolis !Décembre 2016 : Thoniers dans l’Indien. Finie la protection militaire Décembre 2016 : Pêche au bar. Les ministres ménagent les professionnelsDécembre 2016 : L’UE s’accorde sur les quotas de pêche 2017Décembre 2016 : UBS. Des pistes pour valoriser la solieria Décembre 2016 : Dauphins échoués. Un séisme sous-marin évoquéDécembre 2016 : Coquilles Saint-Jacques. Première pêche aux GlénanDécembre 2016 : Le retour inespéré de la morue du NordDécembre 2016 : Rade de Brest. L’effort de pêche sur la praire menace-t-il le maërl ?
Accueil > Recettes > Mes ingrédients > Artichaut

Artichaut

Dernière mise à jour le dimanche 21 septembre 2014



Artichauts bretons

En Bretagne nous sommes vraiment gâtés côté artichauts, nous avons la fraîcheur du produit, nous en trouvons des petits, des gros, et cela pendant une grande partie de l’année.

Cependant il faut bien le choisir et ne prendre que du « camus » :
"camus de Bretagne" (cynara scolymus) ; c’est le même qui, en Provence, est consommé très jeune et cru sous le nom de "violet de Provence".

Il faut l’acheter le plus fermé possible ; en effet un artichaut dont les feuilles se décollent est un artichaut fatigué et déjà presque sec.

Il est conseillé de le manger 3 jours après sa cueillette, encore faut-il savoir quand il a été cueilli !

Depuis pas mal de temps maintenant la production bio nous permet d’être encore plus sûrs de sa qualité ; choisir la culture biologique c’est aussi faire le bon choix pour l’avenir de la planète !

Le site de la confrérie de l’artichaut :


Terres légumières en Finistère



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP