19 avril : Pétoncle. L’or noir de la rade de Brest15 avril : Côtes-d’Armor. Un homard bleu très rare pêché dans la baie de Saint-Brieuc 13 avril : Le grand débarquement des méduses a commencé7 avril : Étoiles de mer. Draguées pour protéger les moules 4 avril : 22 % de la flore bretonne a disparu, est menacée ou quasi-menacée31 mars : Un plan européen pour "sauver" les stocks de poissons en Méditerranée29 mars : Brexit. Les pêcheurs veulent des garanties27 mars : Huître creuse. La sauvage gagne du terrain23 mars : Lorient. Scapak, un nouvel armement à la pêche artisanale 21 mars : Bréhat. Un pêcheur se fait piquer sa prise par un requin15 mars : Poisson. L’élevage est-il l’avenir du sauvage ? 14 mars : Calédonie. Les holothuries, un trésor convoité11 mars : Comité régional des pêches. Olivier Le Nezet réélu président
Accueil > Recettes > Mes ingrédients > Artichaut

Artichaut

Dernière mise à jour le dimanche 21 septembre 2014



Artichauts bretons

En Bretagne nous sommes vraiment gâtés côté artichauts, nous avons la fraîcheur du produit, nous en trouvons des petits, des gros, et cela pendant une grande partie de l’année.

Cependant il faut bien le choisir et ne prendre que du « camus » :
"camus de Bretagne" (cynara scolymus) ; c’est le même qui, en Provence, est consommé très jeune et cru sous le nom de "violet de Provence".

Il faut l’acheter le plus fermé possible ; en effet un artichaut dont les feuilles se décollent est un artichaut fatigué et déjà presque sec.

Il est conseillé de le manger 3 jours après sa cueillette, encore faut-il savoir quand il a été cueilli !

Depuis pas mal de temps maintenant la production bio nous permet d’être encore plus sûrs de sa qualité ; choisir la culture biologique c’est aussi faire le bon choix pour l’avenir de la planète !

Le site de la confrérie de l’artichaut :


Terres légumières en Finistère



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP