27 mars : Huître creuse. La sauvage gagne du terrain23 mars : Lorient. Scapak, un nouvel armement à la pêche artisanale 21 mars : Bréhat. Un pêcheur se fait piquer sa prise par un requin15 mars : Poisson. L’élevage est-il l’avenir du sauvage ? 14 mars : Calédonie. Les holothuries, un trésor convoité11 mars : Comité régional des pêches. Olivier Le Nezet réélu président 3 mars : Marine. Un trois-mâts école made in France pour Brest 2020 1er mars : Brexit. Les pêcheurs bretons se préparent à lutter28 février : Mer. Kaïros parie sur le composite biosourcé 25 février : Pêche au bar. L’appel des ligneurs à la grande distribution 24 février : Frelons asiatiques. Sus à la reine !23 février : Casiers en osier. Un Ouessantin fait de la résistance !21 février : Hydrolienne fluviale. Un projet unique au monde dans le Rhône 20 février : Aulne. Le grand retour du saumon ?18 février : Billiers. Les huîtres sauvages menacent le port17 février : Aquaculture. Des dérives pointées du doigt 15 février : Dauphins. Hécatombe en Atlantique14 février : Groix. Une fumaison artisanale à Port-Tudy13 février : Nouvelle-Zélande. Des baleines échouées regagnent le large
Accueil > Recettes > Mes ingrédients > Artichaut

Artichaut

Dernière mise à jour le dimanche 21 septembre 2014



Artichauts bretons

En Bretagne nous sommes vraiment gâtés côté artichauts, nous avons la fraîcheur du produit, nous en trouvons des petits, des gros, et cela pendant une grande partie de l’année.

Cependant il faut bien le choisir et ne prendre que du « camus » :
"camus de Bretagne" (cynara scolymus) ; c’est le même qui, en Provence, est consommé très jeune et cru sous le nom de "violet de Provence".

Il faut l’acheter le plus fermé possible ; en effet un artichaut dont les feuilles se décollent est un artichaut fatigué et déjà presque sec.

Il est conseillé de le manger 3 jours après sa cueillette, encore faut-il savoir quand il a été cueilli !

Depuis pas mal de temps maintenant la production bio nous permet d’être encore plus sûrs de sa qualité ; choisir la culture biologique c’est aussi faire le bon choix pour l’avenir de la planète !

Le site de la confrérie de l’artichaut :


Terres légumières en Finistère



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP