27 avril : Toxines. Des interdictions de pêche en rade de Brest 26 avril : Une larve dévoreuse de plastique, nouvel espoir pour l’environnement 24 avril : Océan Arctique : découverte d’une importante zone d’accumulation des déchets plastiques au nord de l’Europe19 avril : Pétoncle. L’or noir de la rade de Brest15 avril : Côtes-d’Armor. Un homard bleu très rare pêché dans la baie de Saint-Brieuc 13 avril : Le grand débarquement des méduses a commencé7 avril : Étoiles de mer. Draguées pour protéger les moules 4 avril : 22 % de la flore bretonne a disparu, est menacée ou quasi-menacée31 mars : Un plan européen pour "sauver" les stocks de poissons en Méditerranée29 mars : Brexit. Les pêcheurs veulent des garanties27 mars : Huître creuse. La sauvage gagne du terrain23 mars : Lorient. Scapak, un nouvel armement à la pêche artisanale 21 mars : Bréhat. Un pêcheur se fait piquer sa prise par un requin15 mars : Poisson. L’élevage est-il l’avenir du sauvage ? 14 mars : Calédonie. Les holothuries, un trésor convoité
Accueil > Les espèces > Observées (en bord de mer) > Armérie maritime (plante)

Armérie maritime (plante)

Armeria maritima

Dernière mise à jour le mercredi 2 octobre 2013

Plante commune en Bretagne Nord.



Armérie maritime


L’armeria maritima fait partie des plantes sauvages protégées en France.

- elle est aussi appelée : oeillet marin, gazon d’Olympe.

- c’est une plante basse formant une touffe (de 5 à 30 cm) suivant la saison et son emplacement.

- elle pousse entre les rochers ou même à flanc de falaise, le long du littoral Atlantique et de la Manche.
- elle peut même former un tapis le long de la côte.
- l’armeria maritima peut faire rosir les falaises, sur le littoral du Nord de la France, par exemple à Wimereux et Audresselles !

- nous la voyons davantage quand elle est en fleurs, de mai à septembre.
- en fin de saison elle produit des fruits en forme de capsules.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP