13 juillet : Un iceberg soixante fois plus grand que Paris s’est détaché de l’Antarctique12 juillet : Algues vertes. Tsunami vert le retour10 juillet : Algues vertes. Un second plan mis en oeuvre 7 juillet : Brest. Fin des opérations de pompage sur les épaves de Maersk4 juillet : Activités nautiques. Un service de prévisions gratuites 3 juillet : Fumaison Groix renoue avec la tradition30 juin : Brest. À Océanopolis, la famille manchot s’agrandi29 juin : Écloserie. Des pétoncles noirs à l’essai28 juin : Sein. Les grands dauphins comme dans un écrin21 juin : Coquillages en rade de Brest. Le point sur les interdictions en cours
Accueil > Les espèces > Observées (en bord de mer) > Arénicole (ver)

Arénicole (ver)

Dernière mise à jour le dimanche 6 mars 2016



Vous ne le saviez pas, hé bien si ! ce ver (l’arénicole) a du coeur :-)

- c’est un ver mou qui, en faisant varier la pression de son corps, s’amincit pour pénétrer dans le sable, puis s’enfle en grossissant quelques anneaux, puis creuse, ou évacue du sable, ou rentre précipitamment dans le sol !

- ce ver fait de 120 à 250 mm de long
- sa couleur va du jaunâtre au rouge profond.

- il se nourrit en avalant les sables et les vases pour en digérer les micro-organismes et autres détritus.


Arénicole presque sorti

- l’arénicole durant sa promenade.


Il s'enfle pour mieux disparaître

- l’arénicole grossit, enfle, pour mieux disparaître !



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP