12 mai : Rade de Brest. Les daurades royales repassent à l’attaque 10 mai : Lanvéoc. L’École navale attend 200 bateaux 5 mai : Bretagne. Les phares d’Iroise classés Monuments historiques 4 mai : Morbihan. 1,2 million de naissains de Saint-Jacques déversés en mer 30 avril : plozévet. Des milliers de lançons échoués sur la plage29 avril : Palourdes. Le compte est bon à Martin-plage27 avril : Toxines. Des interdictions de pêche en rade de Brest 26 avril : Une larve dévoreuse de plastique, nouvel espoir pour l’environnement 24 avril : Océan Arctique : découverte d’une importante zone d’accumulation des déchets plastiques au nord de l’Europe19 avril : Pétoncle. L’or noir de la rade de Brest15 avril : Côtes-d’Armor. Un homard bleu très rare pêché dans la baie de Saint-Brieuc 13 avril : Le grand débarquement des méduses a commencé
Accueil > Les espèces > Observées (en bord de mer) > Arénicole (ver)

Arénicole (ver)

Dernière mise à jour le dimanche 6 mars 2016



Vous ne le saviez pas, hé bien si ! ce ver (l’arénicole) a du coeur :-)

- c’est un ver mou qui, en faisant varier la pression de son corps, s’amincit pour pénétrer dans le sable, puis s’enfle en grossissant quelques anneaux, puis creuse, ou évacue du sable, ou rentre précipitamment dans le sol !

- ce ver fait de 120 à 250 mm de long
- sa couleur va du jaunâtre au rouge profond.

- il se nourrit en avalant les sables et les vases pour en digérer les micro-organismes et autres détritus.


Arénicole presque sorti

- l’arénicole durant sa promenade.


Il s'enfle pour mieux disparaître

- l’arénicole grossit, enfle, pour mieux disparaître !



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP