21 février : Hydrolienne fluviale. Un projet unique au monde dans le Rhône 20 février : Aulne. Le grand retour du saumon ?18 février : Billiers. Les huîtres sauvages menacent le port17 février : Aquaculture. Des dérives pointées du doigt 15 février : Dauphins. Hécatombe en Atlantique14 février : Groix. Une fumaison artisanale à Port-Tudy13 février : Nouvelle-Zélande. Des baleines échouées regagnent le large9 février : vacances de février rendez-vous à Oceanopolis !2 février : Brest. 5,5 millions d’euros pour le campus mondial de la mer 30 janvier : Récifs coralliens. Le constat alarmant de la goélette Tara 27 janvier : Une écloserie expérimentale à Porscave19 janvier : AOP. Des Japonais s’intéressent aux moules de bouchot 18 janvier : Cargo pollueur. L’armateur condamné à un million d’euros17 janvier : Brest. Une nouvelle identité visuelle pour le Shom11 janvier : Pêche. Le poisson tué à la japonaise à Quiberon
Accueil > Recettes > Par ordre alphabétique > Araignée farcie

Araignée farcie

Dernière mise à jour le mercredi 1er février 2012

Cette recette peut être réalisée avec des araignées mâles ou femelles, suivant leur prix et la saison.



Ingrédients pour 4 personnes (entrée) :

- 2 araignées femelles, ou 1 belle araignée mâle,
- kari-gosse,
- piment d’Espelette,
- 2 càs d’huile d’olive citronnée,
- edelzwicker (Alsace),
- chapelure (biscottes ou "Baguettine"),
- beurre baratté salé.

- 4 petites carapaces d’araignées que vous aurez récupérées d’une fois précédente ou auprès de votre poissonnier
ou
- 4 jolis petits plats creux allant au four.


Mode de préparation :

- cuisez la ou les araignées, égouttez-la et laissez-la refroidir.

- décortiquez l’araignée dans un récipient creux ; la principale difficulté consiste à ne pas laisser des bouts de cartilage ou de carapace avec la chair, car c’est très désagréable sous la dent !
- la chair des pattes et des pinces doit être émiettée consciencieusement avant de la mélanger avec la chair du corps, car ensuite il est très difficile d’obtenir un mélange homogène.
- si vous avez un doute quant à l’émiettage, passez l’ensemble de la chair au mixer quelques toutes petites secondes, mais avec la touche "pulse", sinon vous obtiendrez rapidement une pâte infâme et vous perdrez complètement l’intérêt de la texture de l’araignée.

Dans un petit récipient creux :
- déposez 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive citronnée.
- mettez 2 cuillerées à soupe d’edelzwicker.
- ajoutez 3/4 de cuillère à café de kari-gosse, et 3/4 de cuillère à café de piment d’Espelette.
- mélangez longuement les deux liquides et les épices pour obtenir un mélange aussi homogène que possible.

- ajoutez cette préparation à l’ensemble de la chair et mélangez plusieurs minutes à l’aide d’une grande cuiller, dans tous les sens et sens dessus dessous afin que les épices soient bien dispersées.

- couvrez avec un film et laissez reposer au frais (mais pas au réfrigérateur) pendant au moins 2 heures.
- préparez votre chapelure ou ce qui peut en tenir lieu ; personnellement j’écrase au rouleau à pâtisserie 4 biscottes longues, soigneusement sur ma planche à découper.

- si vous utilisez les carapaces de vos araignées, nettoyez-les à l’eau chaude et éventuellement à l’aide d’une éponge grattante, évitez les chocs, les carapaces se fendraient !

- répartissez la chair dans autant de carcasses que de convives,
- recouvrez d’une fine couche de chapelure (pour éviter le dessèchement dû au grill).
- mettez une noix de beurre au milieu de chaque araignée.

- mettez au four préchauffé à 220 degrés durant 10 minutes,
- passez ensuite au grill durant 3 minutes, en évitant de mettre les araignées trop près de la voute, auquel cas les carcasses risqueraient de noircir et de sentir fortement
(comme de la corne brulée).

Servez bien chaud !

Bon appétit !



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP