29 avril : Palourdes. Le compte est bon à Martin-plage27 avril : Toxines. Des interdictions de pêche en rade de Brest 26 avril : Une larve dévoreuse de plastique, nouvel espoir pour l’environnement 24 avril : Océan Arctique : découverte d’une importante zone d’accumulation des déchets plastiques au nord de l’Europe19 avril : Pétoncle. L’or noir de la rade de Brest15 avril : Côtes-d’Armor. Un homard bleu très rare pêché dans la baie de Saint-Brieuc 13 avril : Le grand débarquement des méduses a commencé7 avril : Étoiles de mer. Draguées pour protéger les moules 4 avril : 22 % de la flore bretonne a disparu, est menacée ou quasi-menacée31 mars : Un plan européen pour "sauver" les stocks de poissons en Méditerranée29 mars : Brexit. Les pêcheurs veulent des garanties27 mars : Huître creuse. La sauvage gagne du terrain23 mars : Lorient. Scapak, un nouvel armement à la pêche artisanale 21 mars : Bréhat. Un pêcheur se fait piquer sa prise par un requin
Accueil > Recettes > Par ordre alphabétique > Araignée - Amuse-bouches

Araignée - Amuse-bouches

Dernière mise à jour le jeudi 2 février 2012

Cette recette n’est pas difficile, elle demande seulement du temps et de la patience, mais le résultat est divin !
Je dois cette recette à Marthe Rosec, Finistère, qui a eu la gentillesse de m’autoriser à la publier.



Ingrédients :

- une belle araignée femelle,
- vin blanc,
- huile d’olive,
- carottes,
- oignon de Roscoff,
- échalotes de Roscoff,
- huile de noisette (ou pépins de raisin),
- ciboulette,
- tomates confites (3),
- kari gosse,
- sel,
- poivre.


Mode de préparation :

- cuire l’araignée dans de l’eau bouillante pendant 20 minutes.

- décortiquer le corps de la bête, soigneusement pour ne pas laisser de bout de cartilage (Comment décortiquer une araignée ?).

- réaliser un fumet avec la carapace et les pattes, oignon, échalotes après les avoir fait revenir dans un peu d’huile d’olive,
- mouiller au vin blanc et allonger d’un litre d’eau.

- laisser bloublouter gentiment une vingtaine de minutes.
- filtrer et réduire aux 2/3 à la casserole.

- il reste un fumet bien parfumé dont on prélève un peu pour faire une émulsion, avec un peu d’huile de noisette ou de pépins de raisin selon ses goûts.
- ajouter ensuite quelques brins de ciboulette et 3 tomates confites coupées finement, sel, poivre et, ce qui change tout, une jolie pointe de kari gosse.
(pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un mélange d’épices : coriandre, cumin, piment rouge, curcuma, girofle, gingembre, fénugrec, cannelle. On doit ce mélange à un pharmacien de Lorient Monsieur Gosse qui en a déposé le brevet).

- mélanger d’une manière homogène avec la chair d’araignée,
- et répartir sur des croûtons de pain, ou mieux sur des minis craquelins (NDLR les minis craquelins sont un parfait support, qui n’altère ni le goût ni les saveurs de l’araignée ainsi apprêtée).


Quels vins d’accompagnement ?

- champagne,
- crémant d’Alsace,
- pinot gris



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP