18 janvier : Cargo pollueur. L’armateur condamné à un million d’euros17 janvier : Brest. Une nouvelle identité visuelle pour le Shom11 janvier : Pêche. Le poisson tué à la japonaise à Quiberon 2 janvier : Dans le bassin d’Arcachon, des producteurs d’huîtres traditionnelles lancent une pétition contre les huîtres de laboratoire1er janvier : www.Manger-la-mer.org vous présente ses meilleurs voeux pour l’année 2017Décembre 2016 : Réveillon : une huître sur trois est "artificielle"Décembre 2016 : Florent Tarbouriech implante en Espagne son procédé d’"huîtres solaires"Décembre 2016 : Ostréiculture. Des « huîtres espionnes » pour déjouer les voleursDécembre 2016 : Huîtres d’Étel. « Ni trop salées, ni trop iodées »Décembre 2016 : Coquilles de la rade. Tous ne jouent pas le jeuDécembre 2016 : Fêtez Noël à Océanopolis !Décembre 2016 : Thoniers dans l’Indien. Finie la protection militaire Décembre 2016 : Pêche au bar. Les ministres ménagent les professionnelsDécembre 2016 : L’UE s’accorde sur les quotas de pêche 2017Décembre 2016 : UBS. Des pistes pour valoriser la solieria Décembre 2016 : Dauphins échoués. Un séisme sous-marin évoquéDécembre 2016 : Coquilles Saint-Jacques. Première pêche aux GlénanDécembre 2016 : Le retour inespéré de la morue du NordDécembre 2016 : Rade de Brest. L’effort de pêche sur la praire menace-t-il le maërl ?
Accueil > Recettes > Par ordre alphabétique > Araignée - Amuse-bouches

Araignée - Amuse-bouches

Dernière mise à jour le jeudi 2 février 2012

Cette recette n’est pas difficile, elle demande seulement du temps et de la patience, mais le résultat est divin !
Je dois cette recette à Marthe Rosec, Finistère, qui a eu la gentillesse de m’autoriser à la publier.



Ingrédients :

- une belle araignée femelle,
- vin blanc,
- huile d’olive,
- carottes,
- oignon de Roscoff,
- échalotes de Roscoff,
- huile de noisette (ou pépins de raisin),
- ciboulette,
- tomates confites (3),
- kari gosse,
- sel,
- poivre.


Mode de préparation :

- cuire l’araignée dans de l’eau bouillante pendant 20 minutes.

- décortiquer le corps de la bête, soigneusement pour ne pas laisser de bout de cartilage (Comment décortiquer une araignée ?).

- réaliser un fumet avec la carapace et les pattes, oignon, échalotes après les avoir fait revenir dans un peu d’huile d’olive,
- mouiller au vin blanc et allonger d’un litre d’eau.

- laisser bloublouter gentiment une vingtaine de minutes.
- filtrer et réduire aux 2/3 à la casserole.

- il reste un fumet bien parfumé dont on prélève un peu pour faire une émulsion, avec un peu d’huile de noisette ou de pépins de raisin selon ses goûts.
- ajouter ensuite quelques brins de ciboulette et 3 tomates confites coupées finement, sel, poivre et, ce qui change tout, une jolie pointe de kari gosse.
(pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un mélange d’épices : coriandre, cumin, piment rouge, curcuma, girofle, gingembre, fénugrec, cannelle. On doit ce mélange à un pharmacien de Lorient Monsieur Gosse qui en a déposé le brevet).

- mélanger d’une manière homogène avec la chair d’araignée,
- et répartir sur des croûtons de pain, ou mieux sur des minis craquelins (NDLR les minis craquelins sont un parfait support, qui n’altère ni le goût ni les saveurs de l’araignée ainsi apprêtée).


Quels vins d’accompagnement ?

- champagne,
- crémant d’Alsace,
- pinot gris



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP