22 octobre : Pêches illégales. Des albatros « espions »21 octobre : Audierne. Des homards bleu, blanc et rouge réunis à l’Aquashow 20 octobre : Conchyliculture. Des filets biodégradables en test dans le Morbihan 18 octobre : Maison flottante. Une usine à Lannion pour produire l’Anthénea17 octobre : Sabella. L’immersion de l’hydrolienne reportée 16 octobre : Corridors maritimes. Les huit députés du Finistère écrivent au Premier ministre15 octobre : Biodiversité. Sous l’objectif des photographes animaliers bretons 13 octobre : Pêche au bar. Ils ont partagé leur victoire12 octobre : Métiers de la pêche. Une formation à Concarneau11 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc10 octobre : Le Giec appelle à des transformations « sans précédent » pour limiter le réchauffement9 octobre : Ouverture de la pêche aux coquilles Saint-Jacques8 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc7 octobre : Grand Pavois. Le salon nautique met le cap sur l’environnement 6 octobre : Saint-Jacques. La pêche raisonnée a payé 5 octobre : Rade de Brest. Qualité de l’eau : le préfet jette un pavé dans la mare4 octobre : Ils mesurent la couleur de la mer... pour le bien de tous3 octobre : Les pêcheurs normands écœurés après l’ouverture de la pêche à la coquille : “Les anglais ont tout gratté !”2 octobre : Traité Vers une protection de la haute mer 1er octobre : Coquille Saint-Jacques. Ouverture de la pêche lundi29 septembre : Bar. La pêche récréative peut reprendre lundi en Nord-Bretagne 27 septembre : SeaCleaners26 septembre : Quand la science aide à faire tomber les cartels de l’ivoire25 septembre : Algues brunes. Le bon filon d’une entreprise bretonne rticle paru sur le site "Le Télégramme :"...24 septembre : Bar. Le ras-le-bol des ligneurs 23 septembre : La Bretagne ne veut pas rater le train 22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert21 septembre : Le Croizic. La première éolienne flottante française a commencé à produire de l’électricité 20 septembre : La Dominique, premier pays au monde à interdire le plastique18 septembre : Coquille Saint-Jacques. Pêcheurs français et britanniques trouvent un accord 17 septembre : Un cluster pour booster la filière algues 15 septembre : Requin-taupe, travaux et raid 14 septembre : Pêche. Un drone de surveillance en test à Plouézec [Diapo et vidéo] 13 septembre : Coquille Saint-Jacques : échec des négociations entre Français et Britanniques12 septembre : La haute mer, un bien commun pas encore protégér11 septembre : Pourquoi il ne faut pas tuer les araignées chez vous10 septembre : « The Ocean Cleanup », un énorme extracteur, va nettoyer le vortex de déchets dans le Pacifique8 septembre : Coquille Saint-Jacques. « Blocage » des négociations entre pêcheurs français et britanniques8 septembre : Climat. Jean Jouzel : « Il faut agir tout de suite »
Accueil > Actualités de la mer > Antilles. Un plan de lutte contre les sargasses

Antilles. Un plan de lutte contre les sargasses

Dernière mise à jour le vendredi 15 juin 2018

Article paru sur le site "Le Télégramme :"
- 09 Juin 2018
Visualiser l’article original


Les sargasses, ces algues brunes aux émanations toxiques, envahissent le littoral antillais, avec un impact sur le tourisme et le quotidien des riverains : Nicolas Hulot et Annick Girardin se rendent ce dimanche aux Antilles pour présenter un « plan national de lutte » contre cette « calamité ».

Depuis février, ces algues brunes, dont l’origine reste incertaine, arrivent en masse sur les côtes de Guadeloupe, Martinique, Saint-Martin, et même de Guyane. Elles s’amoncellent sur les rivages, salissent plages et ports, bloquent parfois l’accès des bateaux, mais surtout dégagent, en séchant, de l’hydrogène sulfuré et de l’ammoniac, qui peuvent provoquer maux de tête, nausées et vomissements.

Ce n’est pas la première fois que ces algues envahissent le littoral antillais depuis leur apparition massive, en 2011. Mais le phénomène n’a « jamais été aussi important que cette année », souligne la ministre des Outre-mer, Annick Girardin.

En Martinique, de nombreuses communes de la façade atlantique sont affectées, comme la ville du Robert, ainsi que les communes du sud de la côte caraïbe. Depuis le 27 avril, 7 750 tonnes de sargasses ont été ramassées dans l’île, selon la préfecture. En Guadeloupe, les communes du Gosier, Sainte-Anne, Saint-François et surtout Petit-Bourg ont été particulièrement touchées, impactant là encore vie quotidienne et économie touristique.

Gaz toxiques

Partout, sur des kilomètres de rivages, des algues brunâtres empoisonnent l’air, entraînant des interdictions de baignades sur de nombreuses plages, mais aussi des fermetures de classes, comme au Robert ou, plus récemment, à Petit-Bourg, où le maire a pris un arrêté de fermeture préventive après que l’Agence régionale de santé a relevé « un taux d’émanation de gaz dû à la dégradation des algues sargasses atteignant les 6 ppm (partie par million, NDLR) ». Jusqu’à 5 ppm, l’ARS déconseille aux personnes fragiles (femmes enceintes, bébés, personnes âgées ou asthmatiques…) de rester à proximité des émanations. Au-delà, seuls « les professionnels équipés de moyens de mesures avec alarmes » peuvent approcher de la zone.

Début mai, l’État a annoncé une rallonge des crédits, pour atteindre 3 millions d’euros, destinés à l’acquisition de machines de ramassage et d’équipements de protection individuels pour les équipes sur le terrain. L’objectif étant de collecter rapidement les algues après leur échouage, avant qu’elles ne dégagent leurs gaz toxiques. Pour cela, sont notamment mobilisés des agents de la sécurité civile, ainsi que les régiments de service militaire adapté (RSMA).

© Le Télégramme http://www.letelegramme.fr/france/antilles-un-plan-de-lutte-contre-les-sargasses-09-06-2018-11988317.php#wtlZ87geZwdI2vq9.99
Lire l’Article complet sur...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP