17 janvier : Brest. Une nouvelle identité visuelle pour le Shom11 janvier : Pêche. Le poisson tué à la japonaise à Quiberon 2 janvier : Dans le bassin d’Arcachon, des producteurs d’huîtres traditionnelles lancent une pétition contre les huîtres de laboratoire1er janvier : www.Manger-la-mer.org vous présente ses meilleurs voeux pour l’année 2017Décembre 2016 : Réveillon : une huître sur trois est "artificielle"Décembre 2016 : Florent Tarbouriech implante en Espagne son procédé d’"huîtres solaires"Décembre 2016 : Ostréiculture. Des « huîtres espionnes » pour déjouer les voleursDécembre 2016 : Huîtres d’Étel. « Ni trop salées, ni trop iodées »Décembre 2016 : Coquilles de la rade. Tous ne jouent pas le jeuDécembre 2016 : Fêtez Noël à Océanopolis !Décembre 2016 : Thoniers dans l’Indien. Finie la protection militaire Décembre 2016 : Pêche au bar. Les ministres ménagent les professionnelsDécembre 2016 : L’UE s’accorde sur les quotas de pêche 2017Décembre 2016 : UBS. Des pistes pour valoriser la solieria Décembre 2016 : Dauphins échoués. Un séisme sous-marin évoquéDécembre 2016 : Coquilles Saint-Jacques. Première pêche aux GlénanDécembre 2016 : Le retour inespéré de la morue du NordDécembre 2016 : Rade de Brest. L’effort de pêche sur la praire menace-t-il le maërl ?
Accueil > Les espèces > Observées (en bord de mer) > Anomie (coquillage)

Anomie (coquillage)

Anomia ephippium

Dernière mise à jour le mercredi 2 octobre 2013

Les anomies sont le plus souvent collées sur une pierre, une algue, ou sur un autre animal.
Il semblerait que l’on en trouve de plus en plus dans les zones ostréicoles.
Mais elles "poussent" aussi dans les eaux saumâtres des estuaires.
D’une manière générale elles mesurent de 40 à 65 mm de diamètre.



Primitivement j’avais pris ce coquillage pour une petite huître, collée sur une coquille Saint-Jacques que je venais de décoquiller pour la cuisiner.

Mais c’est bien une anomie que j’ai découverte, entière, pour la première fois  !

anomia ephippium - collée sur une coquille Saint-Jacques


Anomie - valve droite - vue intérieure

anomia ephippium - valve droite, vue intérieure

- l’anomie est un coquillage dont on ne trouve généralement qu’une seule valve, la droite, dans les laisses de mer par exemple.

- c’est un coquillage très fin et cassant, dont la valve droite (celle du dessous, qui est collée sur le support) possède en son sommet un trou ouvert par lequel passe le byssus, calcifié en l’occurrence, permettant au mollusque de se fixer sur son support (ici une coquille Saint-Jacques).

- on l’appelle aussi, plus communément, "pelure d’oignon" tant la partie que l’on trouve le plus souvent sur le sable ou dans une laisse de mer est fine et friable.


Anomie entière - fermée - vue extérieure

anomia ephippium fermée - vue du dessous


Anomie entière - ouverte - vue extérieure

anomia ephippium ouverte - vue extérieure des 2 valves


Anomie entière - ouverte - vue intérieure

anomia ephippium ouverte - vue intérieure des 2 valves

- les couleurs de l’intérieur des coquilles vont du blanc sale au bleu nuit, mais d’une manière générale l’ensemble est vraiment très joli.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP