25 février : Pêche au bar. L’appel des ligneurs à la grande distribution 24 février : Frelons asiatiques. Sus à la reine !23 février : Casiers en osier. Un Ouessantin fait de la résistance !21 février : Hydrolienne fluviale. Un projet unique au monde dans le Rhône 20 février : Aulne. Le grand retour du saumon ?18 février : Billiers. Les huîtres sauvages menacent le port17 février : Aquaculture. Des dérives pointées du doigt 15 février : Dauphins. Hécatombe en Atlantique14 février : Groix. Une fumaison artisanale à Port-Tudy13 février : Nouvelle-Zélande. Des baleines échouées regagnent le large9 février : vacances de février rendez-vous à Oceanopolis !2 février : Brest. 5,5 millions d’euros pour le campus mondial de la mer 30 janvier : Récifs coralliens. Le constat alarmant de la goélette Tara 27 janvier : Une écloserie expérimentale à Porscave19 janvier : AOP. Des Japonais s’intéressent aux moules de bouchot 18 janvier : Cargo pollueur. L’armateur condamné à un million d’euros17 janvier : Brest. Une nouvelle identité visuelle pour le Shom
Accueil > Les espèces > Invasives > Algues des Sargasses

Algues des Sargasses

Sargasum muticum

Dernière mise à jour le mardi 25 janvier 2011



sargasses roscoff

Cette algue brune a été introduite sur les côtes bretonnes il y a environ 35 ans, en même temps que des huîtres japonaises étaient importées sur les côtes normandes !

Actuellement elle gagne l’ensemble des mers d’Europe et devient un réel fléau :
- gênant la navigation à moteur,
- perturbant gravement l’ostréiculture,
- et devenant nuisible au développement des autres algues autochtones du fait de l’espace occupé et de la concurrence nutritive.

On a pensé un moment l’utiliser pour l’amendement des terres, mais il semblerait qu’elle n’apporte strictement rien d’intéressant aux terres concernées.

- elle mesure généralement 2 à 3 mètres sur les côtes du nord et jusqu’à 6 à 7 mètres en Méditerranée ou en Adriatique !

sargasses échouées



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP