17 janvier : Brest. Une nouvelle identité visuelle pour le Shom11 janvier : Pêche. Le poisson tué à la japonaise à Quiberon 2 janvier : Dans le bassin d’Arcachon, des producteurs d’huîtres traditionnelles lancent une pétition contre les huîtres de laboratoire1er janvier : www.Manger-la-mer.org vous présente ses meilleurs voeux pour l’année 2017Décembre 2016 : Réveillon : une huître sur trois est "artificielle"Décembre 2016 : Florent Tarbouriech implante en Espagne son procédé d’"huîtres solaires"Décembre 2016 : Ostréiculture. Des « huîtres espionnes » pour déjouer les voleursDécembre 2016 : Huîtres d’Étel. « Ni trop salées, ni trop iodées »Décembre 2016 : Coquilles de la rade. Tous ne jouent pas le jeuDécembre 2016 : Fêtez Noël à Océanopolis !Décembre 2016 : Thoniers dans l’Indien. Finie la protection militaire Décembre 2016 : Pêche au bar. Les ministres ménagent les professionnelsDécembre 2016 : L’UE s’accorde sur les quotas de pêche 2017Décembre 2016 : UBS. Des pistes pour valoriser la solieria Décembre 2016 : Dauphins échoués. Un séisme sous-marin évoquéDécembre 2016 : Coquilles Saint-Jacques. Première pêche aux GlénanDécembre 2016 : Le retour inespéré de la morue du NordDécembre 2016 : Rade de Brest. L’effort de pêche sur la praire menace-t-il le maërl ?
Accueil > Les espèces > Observées (en bord de mer) > Actinie commune et autres anémones rencontrées

Actinie commune et autres anémones rencontrées

Dernière mise à jour le lundi 24 août 2015



Actinie commune

Actinie commune

- c’est probablement l’anémone la plus connue sur le littoral breton, celle qui résiste à toutes les tempêtes, à tous les coups de soleil, aux salinités et aux températures extrêmes.
- on la trouve aussi bien au pied d’un rocher près de la terre, que dans les mares ou sur les rochers ne découvrant qu’aux grandes marées.

- le cylindre peut atteindre 5 centimètres de hauteur.

- on ne connaît pas bien encore son système de reproduction (cf Guide des bords de mer).

- pour se nourrir ou pour se défendre elle étend ses tentacules nombreuses et tétanise des crabes, des crevettes, ou des poissons !

- il est conseillé de ne pas toucher les anémones à mains nues, car elles peuvent être très urticantes et créer chez les personnes sensibles des réactions allergisantes gravissimes.


Autre anémones

Voici quelques photos d’anémones prises au hasard de mes rencontres, lors des grandes marées sur la côte bretonne nord.

Je ne suis pas toujours certain de leurs noms scientifiques ; ne voulant pas vous induire en erreur, je ne les indiquerai pas.


Quelques spécimens :

anémone verte (à ne pas confondre avec l’anémone gemme !)|


anémone grise

JPEG - 30 ko
Anémone grise

anémone chevaline (probablement)


une nouvelle espèce trouvée sur le sable à Trébeurden - Août 2015
Calliactis parasitica

les fils visibles autour de l’anémone rétractée servent à paralyser les proies et à les amener jusqu’à la bouche de l’anémone’(aconties : très longs fils blancs ou bleutés, collants et urticants)
Documentation Doris http://doris.ffessm.fr/fiche2.asp?fiche_numero=90



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP