22 février : Mer. La petite pêche s’estime oubliée21 février : L’Hermione. Cap au sud pour un périple francophone 20 février : Algues vertes. "L’Etat et les élus ont encore failli" 19 février : Dauphins. Magique rencontre en rade 16 février : Faut-il vraiment manger des algues ?15 février : Criées bretonnes. Des efforts payés de retour 12 février : Pêche au bar : « Oui dans le sud, non au nord » de la Bretagne 10 février : Éolien flottant. « Brest est le site idéal » 8 février : Pêche à pied. Les précautions à prendre 6 février : Tara Pacific. La Station biologique à bord 5 février : Coquillages. Interdiction de les pêcher2 février : Lorient. 45,5 t de thon rouge pêchées illégalement : 135.000€ d’amendes 1er février : Manche. Certaines zones de pêche interdites 31 janvier : Roscoff. Ils découvrent des millions de gènes inconnus30 janvier : Pêche. En Normandie, le Brexit complique la donne 29 janvier : Erwan Le Roux. « C’est un écran de fumée » 27 janvier : Poisson de saison. Le bar à part 26 janvier : Les ports de Boulogne et Calais bloqués pour protester contre la pêche électrique 25 janvier : Pêcheurs de bars. La fronde s’organise24 janvier : pacifique Naufrage en mer de Chine : quelles conséquences pour l’environnement ?23 janvier : Le Combat contre la pêche électrique en Europe22 janvier : Bar. La position du porte-parole des ligneurs 21 janvier : Bactéries. La pollution détectée en temps réel19 janvier : POINT DE VUE. L’océan en manque d’oxygène18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards !
Accueil > Les espèces > Observées (en bord de mer) > Actinie commune et autres anémones rencontrées

Actinie commune et autres anémones rencontrées

Dernière mise à jour le lundi 24 août 2015



Actinie commune

Actinie commune

- c’est probablement l’anémone la plus connue sur le littoral breton, celle qui résiste à toutes les tempêtes, à tous les coups de soleil, aux salinités et aux températures extrêmes.
- on la trouve aussi bien au pied d’un rocher près de la terre, que dans les mares ou sur les rochers ne découvrant qu’aux grandes marées.

- le cylindre peut atteindre 5 centimètres de hauteur.

- on ne connaît pas bien encore son système de reproduction (cf Guide des bords de mer).

- pour se nourrir ou pour se défendre elle étend ses tentacules nombreuses et tétanise des crabes, des crevettes, ou des poissons !

- il est conseillé de ne pas toucher les anémones à mains nues, car elles peuvent être très urticantes et créer chez les personnes sensibles des réactions allergisantes gravissimes.


Autre anémones

Voici quelques photos d’anémones prises au hasard de mes rencontres, lors des grandes marées sur la côte bretonne nord.

Je ne suis pas toujours certain de leurs noms scientifiques ; ne voulant pas vous induire en erreur, je ne les indiquerai pas.


Quelques spécimens :

anémone verte (à ne pas confondre avec l’anémone gemme !)|


anémone grise

Anémone grise

anémone chevaline (probablement)


une nouvelle espèce trouvée sur le sable à Trébeurden - Août 2015
Calliactis parasitica

les fils visibles autour de l’anémone rétractée servent à paralyser les proies et à les amener jusqu’à la bouche de l’anémone’(aconties : très longs fils blancs ou bleutés, collants et urticants)
Documentation Doris http://doris.ffessm.fr/fiche2.asp?fiche_numero=90



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP