27 avril : Toxines. Des interdictions de pêche en rade de Brest 26 avril : Une larve dévoreuse de plastique, nouvel espoir pour l’environnement 24 avril : Océan Arctique : découverte d’une importante zone d’accumulation des déchets plastiques au nord de l’Europe19 avril : Pétoncle. L’or noir de la rade de Brest15 avril : Côtes-d’Armor. Un homard bleu très rare pêché dans la baie de Saint-Brieuc 13 avril : Le grand débarquement des méduses a commencé7 avril : Étoiles de mer. Draguées pour protéger les moules 4 avril : 22 % de la flore bretonne a disparu, est menacée ou quasi-menacée31 mars : Un plan européen pour "sauver" les stocks de poissons en Méditerranée29 mars : Brexit. Les pêcheurs veulent des garanties27 mars : Huître creuse. La sauvage gagne du terrain23 mars : Lorient. Scapak, un nouvel armement à la pêche artisanale 21 mars : Bréhat. Un pêcheur se fait piquer sa prise par un requin15 mars : Poisson. L’élevage est-il l’avenir du sauvage ? 14 mars : Calédonie. Les holothuries, un trésor convoité
Accueil > Les espèces > Observées (en bord de mer) > Actinie commune et autres anémones rencontrées

Actinie commune et autres anémones rencontrées

Dernière mise à jour le lundi 24 août 2015



Actinie commune

Actinie commune

- c’est probablement l’anémone la plus connue sur le littoral breton, celle qui résiste à toutes les tempêtes, à tous les coups de soleil, aux salinités et aux températures extrêmes.
- on la trouve aussi bien au pied d’un rocher près de la terre, que dans les mares ou sur les rochers ne découvrant qu’aux grandes marées.

- le cylindre peut atteindre 5 centimètres de hauteur.

- on ne connaît pas bien encore son système de reproduction (cf Guide des bords de mer).

- pour se nourrir ou pour se défendre elle étend ses tentacules nombreuses et tétanise des crabes, des crevettes, ou des poissons !

- il est conseillé de ne pas toucher les anémones à mains nues, car elles peuvent être très urticantes et créer chez les personnes sensibles des réactions allergisantes gravissimes.


Autre anémones

Voici quelques photos d’anémones prises au hasard de mes rencontres, lors des grandes marées sur la côte bretonne nord.

Je ne suis pas toujours certain de leurs noms scientifiques ; ne voulant pas vous induire en erreur, je ne les indiquerai pas.


Quelques spécimens :

anémone verte (à ne pas confondre avec l’anémone gemme !)|


anémone grise

JPEG - 30 ko
Anémone grise

anémone chevaline (probablement)


une nouvelle espèce trouvée sur le sable à Trébeurden - Août 2015
Calliactis parasitica

les fils visibles autour de l’anémone rétractée servent à paralyser les proies et à les amener jusqu’à la bouche de l’anémone’(aconties : très longs fils blancs ou bleutés, collants et urticants)
Documentation Doris http://doris.ffessm.fr/fiche2.asp?fiche_numero=90



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP